Le guide Signature des mariages à destination
| 91
Pourquoi?
« Il y a deux côtés à chaque médaille.
Lorsque ma conjointe et moi-même avons décidé de
nous marier en Jamaïque, nous devions considérer
deux choses. D’une part, ce serait un voyage fabuleux
en compagnie de nos parents et amis dans un pays
qui nous attirait. D’autre part, nous devions demander
aux gens d’investir une semaine de leur temps et des
centaines de dollars pour assister à notre mariage. Nous
ne voulions obliger personne, mais quand nous avons
lancé l’idée d’un mariage sur la plage à nos parents et
amis, ils étaient tous d’accord. Nous devions dénicher
un complexe offrant un bon rapport qualité-prix. Et nous
devions considérer le niveau de contrôle (primordial
pour la future mariée) que nous voulions exercer sur les
préparatifs. Il faut être capable de prendre du recul
et faire confiance à Luxe et à
l’équipe de professionnels du
complexe pour réaliser son rêve.
C’est ce que nous avons fait et
tout a bien fonctionné, mais c’est
une décision personnelle. »
Où?
« On a longuement débattu
du choix de centre de villégiature.
Ce n’est pas facile de choisir
l’endroit où nos parents et amis passeront une semaine
de leur vie! Il faut prendre en considération le climat
à cette période de l’année, la langue et le calendrier
des fêtes nationales qui pourrait affecter le mariage. Il
faut aussi tenir compte des formalités administratives du
pays. Certains exigent que vous soyez au pays plusieurs
jours avant le mariage, que vous déboursiez des frais
et que vous remplissiez une foule de formalités afin de
légaliser votre union. Nous avons choisi la Jamaïque, car
nous n’avions qu’à arriver au pays 48 heures avant le
mariage. Ce qui n’est pas si mal! »
Quand?
« Il est important de choisir le bon moment de
l’année. Au Canada, c’est une décision facile puisque
la majorité des mariages se déroulent durant la saison
estivale. Mais il fait chaud toute l’année dans la majorité
des centres de villégiature. Il faut donc décider si le
mariage aura lieu en été alors que les prix sont réduits,
mais le climat trop chaud, ou pendant la semaine
de relâche divertissante pour tous, mais avec peu de
disponibilité et des prix plus élevés. Nous avons choisi la
mi-avril. C’est une période de l’année où il ne fait pas
encore chaud au Canada, mais la semaine de relâche
est terminée et il y a moins de voyageurs et plus de choix
de complexes hôteliers. »
Qui?
« Qui doit-on inviter? Ce n’est pas évident, peu
importe le type de mariage. Pour ma part, je dirais
qu’on peut contacter plus de gens pour un mariage
à destination, puisque certains invités ne pourront
venir, faute de temps ou d’argent. Je suis un gars
de chiffres, j’ai donc examiné la liste des invités et
attribué à chacun une probabilité
d’acceptation. Si par exemple,
vous invitez les 10 membres de votre
équipe d’escrime, mais évaluez
à seulement 40 % les chances de
réponse positive, vous présumez
que 4 d’entre eux viendront. Ce
n’est pas une science exacte,
mais cela vous aide à estimer le
nombre d’invités final. Mais nous
n’avons pas tenu compte de l’effet d’entraînement,
« si tous ces gens y vont, alors nous aussi ». Finalement,
nous avons eu 50 % plus d’invités que prévu! Ce fut une
agréable surprise, mais il faut prendre ce facteur en
considération. »
Lune de miel?
« Quitterez-vous la destination de votre
mariage pour passer votre lune de miel ailleurs? C’est
ce qui avait été planifié à l’origine. Mais en y repensant,
il était beaucoup plus simple de retourner directement
à la maison, faire le tri des photos à imprimer, des cartes
de remerciement, etc., puis partir l’esprit en paix pour
notre lune de miel. »
Graham
...mais quand nous avons lancé
l’idée d’un mariage sur la plage à
nos parents et amis, ils étaient tous
d’accord.
1...,81,82,83,84,85,86,87,88,89,90 92,93,94,95,96,97,98,99,100,101,...196